A lire, à voir ou à écouter, février 2011

cro.jpg

 

Petit guide darwinien de la vie quotidienne

 

L’idée que nous « descendions » du singe via des créatures aussi pittoresques que notre ancêtre Cro-Magnon n’est toujours pas pleinement acceptée. Nous sommes pourtant soumis, comme les autres animaux, au grand jeu de l’évolution. C'est ce que montre ici, en toute simplicité, mais avec toutes les références scientifiques requises, un spécialiste de «biologie évolutive».

Pourquoi y a t-il de plus en plus de myopes ?
Faut-il combattre la fièvre ? La polygamie est-elle liée au régime politique ? L’homosexualité a-t-elle des causes biologiques ? La crise d’adolescence est-elle une invention récente ? Pourquoi l’ainé est-il plus favorisé que le cadet? Les hommes et les femmes pensent-ils de la même façon ?[extrait chapitre 4]

La théorie de l’évolution, en proposant des explications qui remontent parfois très loin dans le passé, apporte sur ces sujets comme sur bien d’autres, un regard neuf et passionnant : nul doute qu’à la lecture de ce livre, Cro-Magnon serait devenu un adepte de la biologie évolutive.
 

 

  Les-citronniers.jpg

 

Salma vit dans un petit village palestinien de Cisjordanie situé sur la Ligne verte qui sépare Israël des territoires occupés. Sa plantation de citronniers est considérée comme une menace pour la sécurité de son nouveau voisin, le ministre israélien de la Défense. Il ordonne à Salma de raser les arbres sous prétexte que des terroristes pourraient s'y cacher. Salma est bien décidée à sauver coûte que coûte ses magnifiques citronniers. Quitte à aller devant la Cour Suprême afin d'y affronter les redoutables avocats de l'armée soutenus par le gouvernement. Mais Salma va trouver une alliée inattendue en la personne de Mira, l'épouse du ministre. Entre les deux femmes s'établit une complicité qui va bien au-delà du conflit israélo-palestinien.

 

LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 06/06/2009

 

Film d'Eran Riklis (Lemon Tree, Israël, 2008). Scénario : E. Riklis, Suha Arraf. 100 mn. VM. Inédit. Avec Hiam Abbass, Ali Suliman, Rona Lipaz-Michael, Doron Tavory.

Genre : le courage des femmes.

A sa façon, c'est une héroïne de Ken Loach. Courageuse. Opiniâtre. Et solitaire. Son mari est mort il y a longtemps. Son fils l'oublie. Et sa fille est bien trop accaparée par ses mômes pour se soucier d'elle. Il ne reste à Salma que ses citronniers : une magnifique plantation située en Cisjordanie, sur les territoires occupés. Mais voilà que le nouveau ministre de la Défense israélien et madame viennent s'installer tout près. Et avec eux des soldats juchés sur des miradors et une ribambelle d'agents de sécurité, forcément obsédés par les attentats. D'où leur décision immédiate d'abattre cette citronneraie qui pourrait abriter de dangereux terroristes.

Là, soudain, Salma se révolte. Avec l'aide d'un avocat vite séduit, elle décide d'aller jusqu'à la Cour suprême... Si joliment dessiné soit-il, cet avocat amoureux pose un vrai problème. Et son idylle avec l'héroïne, aussi. Leur histoire, bien touchante, amorce un autre problème, en fait, tout à fait intéressant (une veuve palestinienne peut-elle prendre pour amant un p'tit jeune ?), mais en arrive à distraire le spectateur de l'essentiel. A savoir le lien invisible, muet et passionnant qui se noue entre cette Palestinienne en révolte et l'épouse du ministre israélien, qui, elle, prend conscience, peu à peu, de l'hypocrisie de son entourage et des faux-semblants de sa vie.

Par moments, le réalisateur de La Fiancée syrienne aurait tendance à sacrifier aux défauts habituels du film à thèse, mais, visiblement porté par ses deux comédiennes (Hiam Abbass et Rona Lipaz-Michael), il fait le plus souvent preuve d'une étonnante finesse. A travers les conflits qu'elles découvrent ou qu'elles provoquent, Eran Riklis parvient à décrire un pays, une société, un système démocratique, avec ses qualités, mais aussi ses failles et ses défaillances absurdes.

 

 

 

 

 

 

djinns.jpg

 

Synopsis : Algérie, 1960. Une section de paras français est envoyée à la recherche d'un avion disparu dans le désert algérien. L'épave de l'avion est rapidement localisée, mais il n'y a aucun survivant, juste une mallette estampillée "secret défense". Prise d'assaut par des soldats ennemis, la troupe trouve refuge dans une étrange citadelle abandonnée. Malgré les mises en garde de la Gardienne des lieux, ils réveillent les Djinns, les esprits maléfiques du désert...

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :